Vous êtes ici : Accueil > Présentation de la commune > Mare pédagogique

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Une mare pédagogique à La Rivière-Drugeon
 
 Histoire d’une mare…
 
2007
Volonté de créer une mare au sein du village de La Rivière Drugeon. Le site pressenti pour cette mare se situe au niveau de la petite zone humide en aval de la digue de l’étang.
contact avec le CPIE du Haut Doubs, intéressé pour être porteur du projet.
 
Eté 2010
Proposition de soumettre au CPIE du Haut-Doubs la mare pédagogique comme sujet d’étude d’interprétation pour des stagiaires de la formation « Eco-interprète » en fin d’année 2010. Ce sujet est retenu par le CPIE.
 
Novembre – décembre 2010
Réalisation d’une étude d’interprétation et rédaction de son dossier « Etude de valorisation d’un site par une mare pédagogique sur la commune de La Rivière-Drugeon » (73 pages) par 5 stagiaires de la formation « Eco-interprète » 
Présentation orale du projet devant quelques élus mais ce dossier ne sera pas soumis aux membres du Conseil municipal..
 
Octobre 2014
Rédaction par le CPIE du Haut-Doubs d’un document « Une mare pédagogique à La Rivière Drugeon » : contexte, future utilisation, quelques données techniques issues d’un contact avec le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) de Franche-Comté…
 
17 octobre 2014
Le conseil municipal vote la création d’une mare pédagogique sous la digue de l’étang, lieu-dit « Sous le moulin » (parcelle cadastrale 130).
 
12 janvier 2015
Réunion de lancement du projet en mairie de La Rivière Drugeon avec la participation de divers partenaires : Commune, CPIE du Haut-Doubs, Association de Protection de la Vallée du Drugeon (APVD), SMMAHD, directeur de l’école intercommunale « Vallée du Drugeon ».
 
Objectifs de la réunion :
  • Réunir les différents partenaires du projet
  • Valider les grandes lignes du projet
  • Définir un plan d’action « Qui fait quoi et quand ? »
La commune est le propriétaire du terrain et le maître d’ouvrage de ce projet.
Les 3 objectifs de ce projet de mare pédagogique sont : l’existence d’un nouveau lieu de détente et l’amélioration du cadre de vie, l’augmentation de la biodiversité par l’existence d’un nouvel écosystème et l’existence d’un nouvel espace pédagogique sur la commune.
 
22 janvier 2015
Visite sur site d’un conseiller municipal avec Jean-Luc Lambert de l’ONEMA (Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques).
 
17 juin 2015
Autorisation de la DDT 25 pour la création d’un petit plan d’eau à vocation pédagogique.
 
Eté 2015
Fauchage et débroussaillage du futur périmètre de la mare.
 
16 septembre 2015
Signature d’une convention d’usage et de mise à disposition « Création et valorisation à des fins pédagogiques d’une mare sur la commune de La Rivière-Drugeon » entre la commune et le CPIE du Haut-Doubs pour la création, l’utilisation et l’entretien futur de cet espace.
 
4 novembre 2015
Piquetage , en présence de la commune, de l’APVD (Association de Protection de la Vallée du Drugeon) et de la classe de CE1 de La Rivière-Drugeon avec son enseignant.
Marquage du futur périmètre de la mare à l’aide de piquets et de ficelles. Les 3 futurs niveaux d’eau ont aussi été définis.
 
 20 janvier 2016
Creusement, en présence de la commune, l’APVD, le CPIE du Haut-Doubs et la classe de CE1 du village.
L’entrepreneur, avec une pelle mécanique, déssouche quelques jeunes arbres trop près de la future mare puis creuse en escalier les 3 niveaux d’eau de la mare. Le remblai est déposé au bord du talus existant et au pied d’un bosquet d’arbres.
Surface : entre 40 m² et 50 m2. La mare entre dans la classification de mare de grande taille qui pourra potentiellement accueillir l’Alyte accoucheur, un crapaud peu présent dans le Drugeon.
 
En un ou deux jours la mare se remplit et ne fuit pas.
Vie ultérieure de la mare : une mare peut s’assécher de manière périodique sans que cela ne perturbe son fonctionnement.
 
 20 avril 2016
Fin des petits aménagements, en présence de la commune, l’APVD, le CPIE du Haut Doubs et quelques enfants de son Centre de Loisirs.
Coupe des jeunes arbres dessouchés.
Création sur le bord de 3 petits passages avec de petits rondins pour un accès facile à la mare.
Création de petits habitats favorables aux amphibiens notamment avec blocs de pierre, tas de branches et bois morts.
Nettoyage du lieu pour un aspect agréable.
 
Aucun apport de plantation, de végétaux ni d’animaux n’a été nécessaire.
La partie Est et Sud de la mare est rendue non accessible car elle sert de refuge à la faune sauvage ; la partie Ouest et Nord ainsi que le bosquet servent de lieu de détente et d’activités de découvertes.
 
Dès ce jour des pontes de grenouilles rousses et deux tritons alpestres ont été observés.
Cette mare est accessible en permanence et utilisable par tous sans contrôle particulier.
 
A compter de ce jour, la vie de cet espace récréatif et éducatif sera entretenue par le CPIE qui s’est engagé à entretenir et nettoyer la mare 2 fois par an.
La commune fauchera l’accès et prévoit de curer la mare en moyenne tous les 10 ans.
Les arbres seront à « surveiller » tous les 5 ans.
L’APVD a proposé de faire un chantier annuel d’entretien de la mare.
 
Suivis naturalistes : Il serait bon de faire dès maintenant des révélés naturalistes, et à l’avenir - ne serait-ce que lors des animations - de tout collecter.
Le CPIE est sollicité pour recevoir, par une fiche-type à créer, et archiver ces données.